Mur de Gramont

Entre le XIVe et le XVe siècle, les églises, couvents, monastères du Comtat Venaissin sont régulièrement pillés. Devant la gravité des évènements, le pape Innocent IV décrète en 1336, la construction de murailles autour de chaque bourg, cité et ville de son territoire.

Cette muraille fut construite à Caderousse en  1364, à l’intérieur de la digue en terre (aujourd’hui empierrée), encerclant le village sur une longueur de 1458m. Elle fut peu à peu endommagée par les siècles et les inondations.

Ce mur restant (234m) est le vestige de cette ancienne  muraille intra-muros. Il sera vendu par le conseil municipal en 1834 au Duc de Gramont comme clôture de sa propriété et préservé pour l’histoire car l’acte notarié stipule qu’il ne peut être « ni vendu, ni démoli, ni modifié ».

Le Duc de Gramont, secrétaire d’ambassade à Moscou y érige un curieux kiosque (Cf illustration) dont l’architecture rappelle les bulbes des églises orthodoxes. Il sera ensuite vendu aux enchères.