Un peu d'histoire

Remerciements à Jacques Nicolich pour toutes ses recherches historiques mises à disposition de la Municipalité.

Caderousse


Caderousse est un ancien vicus celte de la tribu des Cavares qui existait dans sa configuration actuelle en l’An 77 de notre ère.
De son passé Antique, l’histoire nous révèle que cinq siècles avant JC, des grecs arrivant de l’ILE DE RHODES implantent des comptoirs commerciaux à CHRYSOPOLIS (ORANGE) où ils organisent la route maritime du RHÔNE vers la méditerranée via Arles à partir de notre port d’AURIAC situé en bordure de l’ancien lit de l’Aigues.
Identifié par les historiens grec et romain de DELTA, puis INSULA et INSULAE – FURIANAE, le village se transforme en CADAROSSA vers le début du XIe siècle sous l’impulsion de son seigneur, Ripert CLERMONT de CADEROUSSE.
Durant l'antiquité, et avant la fondation de la colonie romaine d'Orange, la région de Caderousse fut le théâtre d’événements historiques important :
• le passage d’Annibal en 218 avant JC,
• la défaite des Allobroges par Aenobarbus en 121 avant JC,
• la bataille des Cimbres et des Teutons le 6 octobre 105 avant JC, qui écrasent les romains près d’Orange.
En 485, la Provence entière est entre les mains du roi WISIGOTH, EURIC, les temples sont détruits ainsi que quelques vestiges romains et une partie de la population CAVARE est déportée vers l’Italie.
Si la vie reprend à Orange à partir du VIIIe siècle on ne sait rien de Caderousse jusqu’au XIe siècle où des moines noirs de l’Abbaye de CLUNY s’installent et forment une communauté à environ 300 mètres au Nord du cimetière actuel.
Après un siècle de dépendance aux Comtes et à l’Empereur BARBEROUSSE, l’espace de notre cité est définitivement rattaché au Comtat de VENICE (venaissin) jusqu’à la révolution.
La Pape CLÉMENT VII en 1378 accorde l’investiture de son parlement (24 conseillers + 2 consuls). Le bourg est érigé en VILLE le 23 février 1754 et devient le plus gros village du Comtat avec près de 4 000 habitants. 

Étymologie


Depuis ses enregistrements, juridique-administratif et sa soumission en date du 17 juin 1236, son étymologie a toujours posé problème aux historiens et chercheurs locaux.
Cependant, la version délivrée par l’Abbé BLANC en 1929 semble être toujours la plus crédible car son origine est fondée sur son appellation. Appellation qui aurait pour base deux mots celtiques CAD et ROS :
• CAD qui impliquerait un lieu,
• ROS qui impliquerait celui d’un confluent (Aigues-Rhône).

Les Armoiries

2 clés posées en sautoir, l'une à dextre en argent, l'autre à senestre en or accompagnées de la lettre K en chef et de la lettre A en pointe, les deux sont surmontées jusqu'en 1984 par une fleur de lys qui a été remplacée par une couronne murale depuis cette date. L'écu est entouré de branches d'oranger feuillées de sinople liées par un ruban de gueule noué à la pointe. En demi-cercle sous la pointe de l'écu, une banderole se terminant en emblème par les deux mots "CADEROUSIAE CIVITAS".

La lettre K signifie "à vie", le A est la référence de l'inscription du protocole de soumission de Caderousse au Comte Raymond VII de Toulouse, il a été signé en 1236 par Clermont Pierre de Caderousse. La branche d'oranger signifie la gloire et sinople est un émail de couleur verte. Civitas constitue l'ensemble des citoyens de la cité de Caderousse (au génétif, qui a un rapport d'appartenance).